4 mois
quotidien

4 mois

1 mois sans contenu sur le blog mais 1 mois de plus dans la peau d'un papa et, accessoirement, dans celle d'un fils pour Arthur (je suis pas certain qu'il s'en rende compte pour le moment).

Pour ce mois supplémentaire, pas de grosses évolutions sensationnelles.
Il est bien sûr beaucoup plus éveillé, attentif à son environnement mais il ne s'est pas mis assis et/ou retourné sur le ventre, ou il ne s'est pas mis à rire aux éclats (je ne sais pas du tout quand ça "doit" commencer).
Il est plus musclé, ça, c'est certain : le port de tête quand il est couché sur le ventre est impressionnant comparé à ses débuts difficiles. Il prend même du plaisir à être sur le ventre en maintenant la tête en l'air avec de gros sourires à droite et à gauche, c'était pas du tout le cas au début, c'était source de gros efforts et de colères.

En ce qui concerne les bras, on sent que dans quelques jours il va les maintenir en l'air pour saisir des objets ou pour peut être commencer à associer ceux-ci au fait de se faire porter en demandant maman ou papa.
Il commence également à saisir des objets à sa portée, un peu par hasard pour le moment mais ça devrait se préciser au cours de ce mois-ci.

J'ai pas l'impression qu'il ait encore pleinement pris conscience de la présence des deux chiens mais par moment, il semble les regarder.
En parlant de chiens, ils commencent à trouver une relation avec lui en étant moins brusques, moins curieux. On commence à essayer de mettre Arthur au sol en présence des chiens : oui, on est des fous-fous, on hésite même pas à le laisser seul avec eux... (Sérieux ? Vous l'avez crû ?)
S'il y a bien un truc que je vous conseille fortement, et pourtant je connais mes chiens, c'est de ne JAMAIS laisser seul un enfant, jusqu'à l'adolescence au moins selon moi, avec un chien. C'est un animal  qui pourrait réagir de façon animal, normal pour lui, en agressant votre enfant en réponse à un geste !
Et pourtant, ils sont de la famille, nous les considérons comme des membres à part entière de la famille, ils ont été à l'école du chiot et plus (encore un conseil si vous adoptez un chien : allez donc faire un tour en club canin) mais il est hors de question de laisser Arthur seul avec eux.
Je crois que j'en ai fini avec mon paragraphe moralisateur sur l'éducation (j'ai le droit maintenant, j'ai un enfant...).

Ces derniers jours la petite terreur a fait des coupures de sommeil dans la nuit, histoire de nous rappeler de vieux souvenirs bien agréables. Croisons les doigts pour que ça ne devienne pas trop une habitude.

Le petit gars a dormi pour la première fois en extérieur (réveillon de la nouvelle année) avec le fameux lit parapluie que tout le monde ou presque a possédé mais il a aussi passé un cap en passant dans sa chambre, le 30 décembre.
Chambre décorée et aménagée par maman, que vous pouvez voir en illustration de cet article et ci-dessous.

La chambre du bébé Arthur

Papa et maman essaie donc dorénavant de retrouver une vie de couple. Avant d'avoir ces nouveaux rôles nous étions un homme et une femme, si vous voyez ce que je veux dire (clin d'oeil appuyé...) : c'est difficile...
Il a fallu donc investir dans un babyphone : le geek que je suis a longuement hésité sur une caméra pour la transformer ensuite en matériel domotique mais le plus simple reste le plus efficace, un bon vieux babyphone audio (un Philips Avent sur Amazon) a fait l'affaire.

La suite pour de nouvelles aventures au cinquième mois ?

0 Commentaires 0 Commentaires
0 Commentaires 0 Commentaires